Investir dans des actions de CBD offre des opportunités mais des risques


De Beste Kwaliteit CBD Olie?

MHBioShop CBD Olie Spécialiste


Pour la meilleure qualité d’Huile de CBD Visitez

HuileCBD.be Spécialiste Huile de CBD


Cannabidiol CBD en pipette contre une plante de chanvre avec une molécule chimique

Getty

o canabidiol (CBD) a récemment pris son envol et l’adoption récente de la Farm Act en décembre a accru l’intérêt porté au cannabinoïde trouvé dans les plantes de cannabis, qui était également l’ingrédient actif du premier médicament dérivé du cannabis botanique approuvé par la FDA, qui est indiqué pour le traitement des convulsions dans les formes résistantes au traitement de deux types d’épilepsie, le syndrome de Dravet et le syndrome de Lennox-Gastaut. Les produits contenant du CBD sont de plus en plus disponibles dans une variété de formats et par le biais d’un nombre croissant de sites, les consommateurs pouvant accéder à des produits dérivés du chanvre industriel par correspondance, par correspondance, dans des magasins de proximité, dans des magasins de produits de santé, dans certains restaurants et cafés et même dans les centres commerciaux. . Le CBD est également vendu dans le cadre de programmes de cannabis médical réglementés par l’État ou dans des États où le cannabis est légal pour un usage adulte et peut être dérivé de plantes ne répondant pas à la définition du chanvre industriel, avec des niveaux de THC supérieurs à 0,3% du poids.

L’intégration de la CDB a débuté il y a plusieurs années, avec l’édition 2013 de l’émission spéciale ‘Weed’ de CNN, organisée par le Dr Sanjay Gupta, qui attirait l’attention sur les avantages potentiels de la CDB pour la santé auprès d’un public mondial. Malgré un environnement réglementaire trouble, plusieurs sociétés extrayaient le composé du chanvre industriel cultivé en dehors des États-Unis et importaient la pâte aux États-Unis, puis le convertissaient en produits tels que des teintures. À l’époque, très peu d’essais en laboratoire étaient en cours. en 2014, le gouvernement fédéral a adopté la loi agricole qui autorisait les programmes pilotes de production de chanvre dans les États qui le permettaient. Certaines sociétés de la CDB ont commencé à fabriquer des produits à partir de chanvre cultivé dans des États comme le Kentucky et le Colorado, tandis que d’autres, conservant une position plus conservatrice, ont continué à importer le matériau de base, suggérant que la Farm Act n’autorisait pas les activités commerciales, mais seulement la recherche.

Le secteur a prospéré malgré le manque de clarté de la réglementation, le gouvernement fédéral n’ayant que peu réagi, la FDA ayant pris des mesures à l’encontre des entreprises à trois reprises. Des lettres d’avertissement ont été envoyées en 2015 à plusieurs entreprises pour avoir formulé des allégations de santé qui n’avaient pas été approuvées, ainsi que pour ne pas avoir prétendument atteint des niveaux de CBD. en 2016 e 2017, il a de nouveau envoyé des lettres aux détaillants en ligne qui faisaient des allégations de santé non fondées. Au niveau des États, de nombreux vendeurs ont annoncé que leurs produits étaient “légaux dans les 50 États”, mais ce n’était pas le cas, plusieurs États ne l’autorisant pas. Au cours des dernières années, il n’ya eu que des cas isolés d’actions réglementaires, généralement au niveau local.

La récente loi sur l’agriculture qui légalisait le chanvre industriel était censée ouvrir la voie à la vente de CBD à partir de chanvre industriel, mais cela ne concerne que le niveau fédéral. Il s’avère que les États doivent créer une législation régissant la production et la commercialisation du chanvre. Au niveau fédéral, quelques instants après la signature de la Farm Act par le président Trump, le commissaire de la FDA, Scott Gottlieb, a publié une déclaration affirmant que la FDA avait le droit de superviser la CDB.

Nous prendrons les mesures d’application nécessaires pour protéger la santé publique contre les entreprises qui vendent illégalement du cannabis et des produits dérivés du cannabis susceptibles de mettre les consommateurs en danger et sont commercialisés en violation des autorités de la FDA. La FDA a envoyé lettres d’avertissement dans le passé, aux entreprises vendant illégalement des produits à base de CBD qui prétendaient prévenir, diagnostiquer, traiter ou guérir des maladies graves, telles que le cancer. Certains de ces produits contrevenaient davantage à la loi FD & C parce qu’ils étaient commercialisés comme compléments alimentaires ou parce qu’ils impliquaient l’ajout de CBD à l’alimentation.

Bien que les produits contenant du cannabis et des composés dérivés du cannabis restent soumis aux autorités et aux exigences de la FDA, il existe des voies pour ceux qui cherchent à introduire légalement ces produits dans le commerce entre États. La FDA continuera à prendre des mesures pour rendre plus efficaces les voies pour la commercialisation licite de ces produits.

Gottlieb avait récemment annoncé que l’agence organiserait des audiences publiques sur cette question en avril. Son départ imminent soulève la question de savoir comment cela va se dérouler, de sorte que l’incertitude persistera pendant un moment.

Investir dans la CDB

Avec la croissance phénoménale du marché, les investisseurs ont exprimé un vif intérêt pour le CBD et le nombre d’actions cotées en bourse a explosé. Avant de discuter du secteur et de certains titres, je veux être très clair sur les risques, car il est facile de se laisser prendre dans le battage publicitaire sans le savoir. en primeiro lugar, comme je l’ai déjà mentionné, les investisseurs doivent comprendre que le paysage réglementaire est en mutation, même s’il semble aller dans la bonne direction. Il existe des scénarios dans lesquels les politiques du gouvernement fédéral pourraient potentiellement empêcher les entreprises de fonctionner aussi librement qu’elles le font aujourd’hui.

Un autre risque est que l’opportunité de la CDB ait attiré de nombreux opportunistes. Beaucoup de sociétés cotées en bourse ne semblent pas être vraies, avec plusieurs transactions sur l’OTC qui ne déposent même pas auprès de la SEC, y compris l’une des premières sociétés ouvertes de l’espace, Medical Marijuana, Inc. drapeau rouge, et je recommande fortement aux investisseurs d’éviter toute action qui n’est pas transmise à la SEC. Le marché a également vu un certain nombre de sociétés décider soudainement de pénétrer dans l’espace. Certains de ces facteurs semblent plus concrets que d’autres, mais un changement soudain des modèles d’activité est certainement un drapeau jaune et les investisseurs devraient attendre les sociétés de crédit simplement pour indiquer leurs intentions.

Regard sur les joueurs

Je suis de près trois sociétés, à savoir Charlotte’s Web (un client de New Cannabis Ventures), CV Sciences et Elixinol Global. Chacun d’entre eux jouit d’une bonne réputation sur le marché, d’une longue expérience dans le secteur, de solides résultats financiers et d’un niveau élevé de revenus et de croissance. Charlotte’s Web, fondée par les Stanley Brothers du Colorado, qui figurait dans le documentaire de Sanjay Gupta 2013 et qui a été décrite cette semaine dans le New York Times, est à présent le leader incontesté. Au troisième trimestre, il a généré des ventes de 17,7 millions de dollars et a été rentable. CV Sciences a réalisé un chiffre d’affaires de 13,6 millions de dollars au troisième trimestre avec un EBITDA positif et devrait publier son quatrième trimestre cette semaine. Les investisseurs rechercheront une dynamique de vente soutenue ainsi que des informations éventuelles sur une augmentation potentielle du NASDAQ, une initiative qui pourrait également être un catalyseur pour ses deux concurrents. Elixinol, introduction en bourse très réussie en Australie l’an dernier, a trois secteurs d’activité, dont le plus important est lié à la CBD. Au quatrième trimestre, ses ventes totales se sont élevées à 11,8 millions de dollars australiens (8,4 millions de dollars américains). Il n’a pas été divisé en segments, mais le CBD a représenté 88% des ventes pour l’ensemble de 2018, le reste étant composé d’aliments à base de chanvre.

Parmi les autres entreprises récemment entrées sur le marché en tant que sociétés cotées en bourse, citons Level Brands, qui négocie sur le NYSE American et a récemment acquis cbdMD, une société qui a réalisé un chiffre d’affaires de 7,5 millions de dollars en 2018. Le spécialiste du marketing direct Youngevity, qui négocie sur le Nasdaq, a récemment étendu sur le marché de la CDB, en proposant trois formules exclusives qui ressemblent à celles d’allégations de santé de la société (Soothe, Uplift et Relax). Abacus Health Products est un autre nouveau venu sur les marchés publics. Il s’agit d’une publication récente sur le CST au Canada, qui vend des produits topiques CBD en vente libre sous la marque CBDMEDIC ainsi qu’aux praticiens sous la marque CBD CLINIC. Le producteur canadien licencié TerrAscend a récemment acquis Grander Distribution, un distributeur de CBD, para 13 millions de dollars en espèces et en actions, avec un potentiel de 10 millions de dollars de complément de prix, basés sur les objectifs de vente de 2019 e 2020 de 35 millions et 50 millón, respectivement. finalmente, j’ai mentionné ci-dessus l’installation récente de magasins CBD dans les centres commerciaux, et Green Growth Brands (un client de New Cannabis Ventures), qui est également impliqué dans des opérations de cannabis conformes à la loi. Elle vend en ligne et a déjà ouvert plusieurs kiosques Seventh Sense et a signé un accord avec Simon Properties pour ouvrir 108 magasins vendant des produits cosmétiques, qui seront probablement moins vulnérables à la surveillance réglementaire que le marché des suppléments oraux. La société entretient des liens étroits avec la célèbre famille de détaillants, les Schottensteins (DSW, American Eagle Outfitters). Cresco Labs (un client de New Cannabis Ventures), Curaleaf Holdings et Liberty Health Sciences (un client de New Cannabis Ventures) comptent parmi les autres exploitants d’entreprises de cannabis légalement reconnues ayant récemment annoncé des activités de CBD dérivées du chanvre.

Parmi les nouveaux entrants potentiels intéressants figurent deux des plus grandes sociétés mondiales de cannabis, les producteurs canadiens autorisés Canopy Growth (un client de New Cannabis Ventures) et Tilray. Canopy Growth a reçu une licence à New York et a obtenu une propriété intellectuelle grâce au récent achat d’ebbu. Il a également signé un accord le mois dernier avec Martha Stewart. Tilray a récemment fait l’acquisition de la plus grande entreprise de chanvre au Canada, Manitoba Harvest, et développe des produits à base de CBD qui seront commercialisés sous la marque Authentic Brands Group. tamén, Village Farms, qui détient la moitié de la société canadienne Pure Sunfarms, élabore actuellement des projets de culture du chanvre au Texas, où il n’est pas encore légal. Ces entreprises axées sur le cannabis ne misent pas sur le CBD, mais la diversification qu’elles offrent peut protéger les investisseurs de tout revers sur le front de la réglementation.

unha vez, si la société ne dépose pas de dossier auprès de la SEC, je suggère alors aux lecteurs de ne pas même envisager d’investir dans la société. Outre Medical Marijuana, Inc, j’ajouterais Endexx (qui s’appelle désormais CBD Unlimited), Potnetwork Holdings et Ubiquitech Software. J’avertis régulièrement les abonnés de 420 Investor des difficultés rencontrées avec plusieurs autres entreprises du secteur, dont Isodiol, cotée au Canada et aux États-Unis, et en désarroi lorsque le président du conseil d’administration a laissé brusquement plusieurs transactions en attente ne se clôturant pas, de nombreuses transactions entre parties liées et des fondamentaux en décoloration, avec des pairs en retard de croissance. La Marijuana Company of America est un autre exploiteur apparent du thème. Elle a enregistré un nombre considérable de communiqués de presse et de ventes d’initiés, mais n’a généré aucun revenu important.

Envelopper

Bien que le paysage réglementaire, tant au niveau fédéral que des États, manque de clarté, il semble aller dans la bonne direction. Les investisseurs ont beaucoup de choix lorsqu’il s’agit de participer à l’espace CDB. Plusieurs entreprises ont déjà créé des entreprises solides et en croissance, et de nombreux nouveaux entrants se positionnent. Comme souvent quand une tendance décolle, le battage publicitaire est probablement en avance sur la réalité. ademais, bon nombre des sociétés prétendant être présentes ne semblent pas être importantes, ce qui suggère que les investisseurs doivent faire preuve de prudence lorsqu’ils évaluent des investissements potentiels. Je pense que la clé du succès dans le secteur de la DBC sera la capacité d’opérer dans un environnement réglementé, et qu’un grand nombre d’opérateurs indépendants, qu’ils soient cotés en bourse ou non, ne réussiront probablement pas. Recherchez des sociétés ayant un bon accès au capital, des équipes de direction solides, des produits exclusifs et innovants, des résultats de laboratoire affichés et une équipe de contrôle de la qualité en mesure de garantir la confiance des produits vendus.

Cliquez ici pour en savoir plus sur un titre susceptible de tirer profit de la croissance rapide de l’industrie du cannabis.

Avertissement: J’ai mentionné Canopy Growth, Charlotte’s Web, Cresco Labs, les marques Green Growth, Liberty Health Sciences et TerrAscend, qui sont mes clients chez New Cannabis Ventures, où nous fournissons des tableaux de bord d’investisseurs pour leur compte. Nous divulguons tous les clients de sociétés ouvertes ici Je ne possède aucune des actions mentionnées dans cet article, bien que je puisse les inclure dans un ou plusieurs portefeuilles modèles chez 420 Investor.

>

Cannabidiol CBD en pipette contre une plante de chanvre avec une molécule chimique

Getty

o canabidiol (CBD) a récemment pris son envol et l’adoption récente de la Farm Act en décembre a accru l’intérêt porté au cannabinoïde trouvé dans les plantes de cannabis, qui était également l’ingrédient actif du premier médicament dérivé du cannabis botanique approuvé par la FDA, qui est indiqué pour le traitement des convulsions dans les formes résistantes au traitement de deux types d’épilepsie, le syndrome de Dravet et le syndrome de Lennox-Gastaut. Les produits contenant du CBD sont de plus en plus disponibles dans une variété de formats et par le biais d’un nombre croissant de sites, les consommateurs pouvant accéder à des produits dérivés du chanvre industriel par correspondance, par correspondance, dans des magasins de proximité, dans des magasins de produits de santé, dans certains restaurants et cafés et même maintenant dans des centres commerciaux. . Le CBD est également vendu dans le cadre de programmes de cannabis médical réglementés par l’État ou dans des États où le cannabis est légal pour un usage adulte et peut être dérivé de plantes ne répondant pas à la définition du chanvre industriel, avec des niveaux de THC supérieurs à 0,3% du poids.

L’intégration de la CDB a débuté il y a plusieurs années, avec l’édition 2013 de l’émission spéciale ‘Weed’ de CNN, organisée par le Dr Sanjay Gupta, qui attirait l’attention sur les avantages potentiels de la CDB pour la santé auprès d’un public mondial. Malgré un environnement réglementaire trouble, plusieurs sociétés extrayaient le composé du chanvre industriel cultivé en dehors des États-Unis et importaient la pâte aux États-Unis, puis le convertissaient en produits tels que des teintures. À l’époque, très peu d’essais en laboratoire étaient en cours. en 2014, le gouvernement fédéral a adopté la loi agricole qui autorisait les programmes pilotes de production de chanvre dans les États qui le permettaient. Certaines sociétés de la CDB ont commencé à fabriquer des produits à partir de chanvre cultivé dans des États comme le Kentucky et le Colorado, tandis que d’autres, conservant une position plus conservatrice, ont continué à importer le matériau de base, suggérant que la Farm Act n’autorisait pas les activités commerciales, mais seulement la recherche.

Le secteur a prospéré malgré le manque de clarté de la réglementation, le gouvernement fédéral n’ayant que peu réagi, la FDA ayant pris des mesures à l’encontre des entreprises à trois reprises. Des lettres d’avertissement ont été envoyées en 2015 à plusieurs entreprises pour avoir formulé des allégations de santé qui n’avaient pas été approuvées, ainsi que pour ne pas avoir prétendument atteint des niveaux de CBD. en 2016 e 2017, il a de nouveau envoyé des lettres aux détaillants en ligne qui faisaient des allégations de santé non fondées. Au niveau des États, de nombreux vendeurs ont annoncé que leurs produits étaient “légaux dans les 50 États”, mais ce n’était pas le cas, plusieurs États ne l’autorisant pas. Au cours des dernières années, il n’ya eu que des cas isolés d’actions réglementaires, généralement au niveau local.

La récente loi sur l’agriculture qui légalisait le chanvre industriel était censée ouvrir la voie à la vente de CBD à partir de chanvre industriel, mais cela ne concerne que le niveau fédéral. Il s’avère que les États doivent créer une législation régissant la production et la commercialisation du chanvre. Au niveau fédéral, quelques instants après la signature de la Farm Act par le président Trump, le commissaire de la FDA, Scott Gottlieb, a publié une déclaration affirmant que la FDA avait le droit de superviser la CDB.

Nous prendrons les mesures d’application nécessaires pour protéger la santé publique contre les entreprises qui vendent illégalement du cannabis et des produits dérivés du cannabis susceptibles de mettre les consommateurs en danger et qui sont commercialisés en violation des autorités de la FDA. La FDA a envoyé lettres d’avertissement dans le passé, aux entreprises vendant illégalement des produits à base de CBD qui prétendaient prévenir, diagnostiquer, traiter ou guérir des maladies graves, telles que le cancer. Certains de ces produits contrevenaient davantage à la loi FD & C parce qu’ils étaient commercialisés comme compléments alimentaires ou parce qu’ils impliquaient l’ajout de CBD à l’alimentation.

Bien que les produits contenant du cannabis et des composés dérivés du cannabis restent soumis aux autorités et aux exigences de la FDA, il existe des voies pour ceux qui cherchent à introduire légalement ces produits dans le commerce entre États. La FDA continuera à prendre des mesures pour rendre plus efficaces les voies pour la commercialisation licite de ces produits.

Gottlieb avait récemment annoncé que l’agence organiserait des audiences publiques sur cette question en avril. Son départ imminent soulève la question de savoir comment cela va se dérouler, de sorte que l’incertitude persistera pendant un moment.

Investir dans la CDB

Avec la croissance phénoménale du marché, les investisseurs ont exprimé un vif intérêt pour le CBD et le nombre d’actions cotées en bourse a explosé. Avant de discuter du secteur et de certains titres, je veux être très clair sur les risques, car il est facile de se laisser prendre dans le battage publicitaire sans le savoir. en primeiro lugar, comme je l’ai déjà mentionné, les investisseurs doivent comprendre que le paysage réglementaire est en mutation, même s’il semble aller dans la bonne direction. Il existe des scénarios dans lesquels les politiques du gouvernement fédéral pourraient potentiellement empêcher les entreprises de fonctionner aussi librement qu’elles le font aujourd’hui.

Un autre risque est que l’opportunité de la CDB ait attiré de nombreux opportunistes. Beaucoup de sociétés cotées en bourse ne semblent pas être vraies, avec plusieurs transactions sur l’OTC qui ne déposent même pas auprès de la SEC, y compris l’une des premières sociétés ouvertes de l’espace, Medical Marijuana, Inc. drapeau rouge, et je recommande fortement aux investisseurs d’éviter toute action qui n’est pas transmise à la SEC. Le marché a également vu un certain nombre de sociétés décider soudainement de pénétrer dans l’espace. Certains de ces facteurs semblent plus concrets que d’autres, mais un changement soudain des modèles d’activité est certainement un drapeau jaune et les investisseurs devraient attendre les sociétés de crédit simplement pour indiquer leurs intentions.

Regard sur les joueurs

Je suis de près trois sociétés, à savoir Charlotte’s Web (un client de New Cannabis Ventures), CV Sciences et Elixinol Global. Chacun d’entre eux jouit d’une bonne réputation sur le marché, d’une longue expérience dans le secteur, de solides résultats financiers et d’un niveau élevé de revenus et de croissance. Charlotte’s Web, fondée par les Stanley Brothers du Colorado, qui figurait dans le documentaire de Sanjay Gupta 2013 et qui a été décrite cette semaine dans le New York Times, est à présent le leader incontesté. Au troisième trimestre, il a généré des ventes de 17,7 millions de dollars et a été rentable. CV Sciences a réalisé un chiffre d’affaires de 13,6 millions de dollars au troisième trimestre avec un EBITDA positif et devrait publier son quatrième trimestre cette semaine. Les investisseurs rechercheront une dynamique de vente soutenue ainsi que des informations éventuelles sur une augmentation potentielle du NASDAQ, une initiative qui pourrait également être un catalyseur pour ses deux concurrents. Elixinol, introduction en bourse très réussie en Australie l’an dernier, a trois secteurs d’activité, dont le plus important est lié à la CBD. Au quatrième trimestre, ses ventes totales se sont élevées à 11,8 millions de dollars australiens (8,4 millions de dollars américains). Il n’a pas été divisé en segments, mais le CBD a représenté 88% des ventes pour l’ensemble de 2018, le reste étant composé d’aliments à base de chanvre.

Parmi les autres entreprises récemment entrées sur le marché en tant que sociétés cotées en bourse, citons Level Brands, qui négocie sur le NYSE American et a récemment acquis cbdMD, une société qui a réalisé un chiffre d’affaires de 7,5 millions de dollars en 2018. Le spécialiste du marketing direct Youngevity, qui négocie sur le Nasdaq, a récemment étendu sur le marché de la CDB, en proposant trois formules exclusives qui ressemblent à celles d’allégations de santé de la société (Soothe, Uplift et Relax). Abacus Health Products est un autre nouveau venu sur les marchés publics. Il s’agit d’une publication récente sur le CST au Canada, qui vend des produits topiques CBD en vente libre sous la marque CBDMEDIC ainsi qu’aux praticiens sous la marque CBD CLINIC. Le producteur canadien licencié TerrAscend a récemment acquis Grander Distribution, un distributeur de CBD, para 13 millions de dollars en espèces et en actions, avec un potentiel de 10 millions de dollars de complément de prix, basés sur les objectifs de vente de 2019 e 2020 de 35 millions et 50 millón, respectivement. finalmente, j’ai mentionné ci-dessus l’installation récente de magasins CBD dans les centres commerciaux, et Green Growth Brands (un client de New Cannabis Ventures), qui est également impliqué dans des opérations de cannabis conformes à la loi. Elle vend en ligne et a déjà ouvert plusieurs kiosques Seventh Sense et a signé un accord avec Simon Properties pour ouvrir 108 magasins vendant des produits cosmétiques, qui seront probablement moins vulnérables à la surveillance réglementaire que le marché des suppléments oraux. La société entretient des liens étroits avec la célèbre famille de détaillants, les Schottensteins (DSW, American Eagle Outfitters). Cresco Labs (un client de New Cannabis Ventures), Curaleaf Holdings et Liberty Health Sciences (un client de New Cannabis Ventures) comptent parmi les autres exploitants d’entreprises de cannabis légalement reconnues ayant récemment annoncé des activités de CBD dérivées du chanvre.

Parmi les nouveaux entrants potentiels intéressants figurent deux des plus grandes sociétés mondiales de cannabis, les producteurs canadiens autorisés Canopy Growth (un client de New Cannabis Ventures) et Tilray. Canopy Growth a reçu une licence à New York et a obtenu une propriété intellectuelle grâce au récent achat d’ebbu. Il a également signé un accord le mois dernier avec Martha Stewart. Tilray a récemment fait l’acquisition de la plus grande entreprise de chanvre au Canada, Manitoba Harvest, et développe des produits à base de CBD qui seront commercialisés sous la marque Authentic Brands Group. tamén, Village Farms, qui détient la moitié de la société canadienne Pure Sunfarms, élabore actuellement des projets de culture du chanvre au Texas, où il n’est pas encore légal. Ces entreprises axées sur le cannabis ne misent pas sur le CBD, mais la diversification qu’elles offrent peut protéger les investisseurs de tout revers sur le front de la réglementation.

unha vez, si la société ne dépose pas de dossier auprès de la SEC, je suggère alors aux lecteurs de ne pas même envisager d’investir dans la société. Outre Medical Marijuana, Inc, j’ajouterais Endexx (qui s’appelle désormais CBD Unlimited), Potnetwork Holdings et Ubiquitech Software. J’avertis régulièrement les abonnés de 420 Investor des difficultés rencontrées avec plusieurs autres entreprises du secteur, dont Isodiol, cotée au Canada et aux États-Unis, et en désarroi lorsque le président du conseil d’administration a laissé brusquement plusieurs transactions en attente ne se clôturant pas, de nombreuses transactions entre parties liées et des fondamentaux en décoloration, avec des pairs en retard de croissance. La Marijuana Company of America est un autre exploiteur apparent du thème. Elle a enregistré un nombre considérable de communiqués de presse et de ventes d’initiés, mais n’a généré aucun revenu important.

Envelopper

Bien que le paysage réglementaire, tant au niveau fédéral que des États, manque de clarté, il semble aller dans la bonne direction. Les investisseurs ont beaucoup de choix lorsqu’il s’agit de participer à l’espace CDB. Plusieurs entreprises ont déjà créé des entreprises solides et en croissance, et de nombreux nouveaux entrants se positionnent. Comme souvent quand une tendance décolle, le battage publicitaire est probablement en avance sur la réalité. ademais, bon nombre des sociétés prétendant être présentes ne semblent pas être importantes, ce qui suggère que les investisseurs doivent faire preuve de prudence lorsqu’ils évaluent des investissements potentiels. Je pense que la clé du succès dans le secteur de la DBC sera la capacité d’opérer dans un environnement réglementé, et qu’un grand nombre d’opérateurs indépendants, qu’ils soient cotés en bourse ou non, ne réussiront probablement pas. Recherchez des sociétés ayant un bon accès au capital, des équipes de direction solides, des produits exclusifs et innovants, des résultats de laboratoire affichés et une équipe de contrôle de la qualité en mesure de garantir la confiance des produits vendus.

Cliquez ici pour en savoir plus sur un titre susceptible de tirer profit de la croissance rapide de l’industrie du cannabis.

Avertissement: J’ai mentionné Canopy Growth, Charlotte’s Web, Cresco Labs, les marques Green Growth, Liberty Health Sciences et TerrAscend, qui sont mes clients chez New Cannabis Ventures, où nous fournissons des tableaux de bord d’investisseurs pour leur compte. Nous divulguons tous les clients de sociétés ouvertes ici Je ne possède aucune des actions mentionnées dans cet article, bien que je puisse les inclure dans un ou plusieurs portefeuilles modèles chez 420 Investor.

ler máis

Leave a Comment